La souche du fruit

Le damasson rouge ou prune de Damas est une petite prune rouge-violacée dont on tire la Damassine, cette eau-de-vie au fumet et à la subtilité renommés. 

L’origine de la petite prune se perd à travers les âges, mais la légende prétend que ce sont des chevaliers qui ont ramené ce butin dans leurs sacoches, de retour des croisades. Ou encore ce curé de Charmoille, parti en voyage en Palestine en 1145. Ce qui est sûr, c’est que son nom lui a été donné en référence à la capitale syrienne, Damas. Le terroir originel et naturel des damassiniers est le canton du Jura et notamment l’Ajoie.

Un petit secret de la petite prune
Le damasson ne se détache de son pédoncule qu’à la maturité, sans qu’il soit besoin de le cueillir ou de secouer l’arbre. C’est à cette seule condition que les fruits atteignent la plénitude de leurs arômes et un taux de sucre maximal.

La cueillette
Les damassons parvenus à maturité en août ne se cueillent pas. On ramasse les fruits à la main lorsqu’ils tombent au sol, une fois mûrs. Une fois ramassés, les fruits sont mis entiers en tonneau, sans être ni dénoyautés ni broyés.